ACCUEIL--C'EST QUOI--DEMARCHE--COLLOQUES--REPERTOIRE -DOCUMENTS- EVENEMENTS

Troisième colloque biennal de recherche en abandon corporel
Québec, Québec, 25-26-27-28 août 2005

Subjectivité et rencontre


Les colloques et les séminaires de recherche des dernières années nous ont progressivement conduits à la reconnaissance d’une prise en compte radicale de la subjectivité dans la position de recherche ontologique. Cette dernière situe le psychothérapeute en abandon corporel dans le flux de sa propre subjectivité à recevoir et à être, posant ainsi la relation thérapeutique au cœur d’un processus de rencontre et de co-naissance. Dès lors, la psychothérapie devient une expérience éminemment et essentiellement subjective et ontologique. L’exploration et l’apprivoisement du « se recevoir » par le psychothérapeute devient à la fois le lieu et la méthode de recherche ontologique.

Cette position de recherche offre un angle de regard très particulier à partir duquel l’expérience humaine, sous toutes ses formes collectives et individuelles, se manifeste d’une façon différente de celle à laquelle les sciences humaines dites objectives nous ont habitués. Le prisme de la subjectivité reçue et habitée ouvre la voie à la possibilité de tout recadrer ontologiquement : soi, l’autre, la relation, la société, la vérité, les savoirs, la recherche, la morale, la spiritualité etc. Cette possibilité de recadrage ontologique s’applique aussi à la compréhension et à l’exercice de la psychothérapie. Cette dernière apparaît non plus comme un effort de traitement, de croissance ou de relation d’aide, mais plutôt comme une quête de la rencontre.

C’est en prenant le risque de sa subjectivité que le psychothérapeute ou le chercheur ontologique ouvre la voie à la rencontre de l’autre. C’est en consentant à la subjectivité de son expérience de l’autre qu’il le rencontre en se rencontrant lui-même et en rencontrant ainsi tous les autres humains de tous les espaces et de tous les temps. Une telle approche de l’expérience de la rencontre nous conduit à découvrir l’interdépendance de tous les humains et le caractère paradoxal de l’être reçu, ce qui rend possible la résolution de toutes les contradictions : l’un et le multiple, la vie et la mort, l’esprit et la matière etc. A travers l’expérience de la rencontre, la psychothérapie et la recherche deviennent une seule et même expérience de co-naissance. Et nos expériences de cette recherche ontologique nous invitent de plus en plus à écrire, à nous écrire.

Le prochain colloque veut offrir à ceux et celles qui le désirent la possibilité de communiquer et d’offrir à la discussion leur compréhension de diverses dimensions de la subjectivité et de la rencontre. Il est entendu que cette invitation concerne toute personne, psychothérapeute ou non, qui a une expérience de l’abandon corporel. Les communications peuvent prendre diverses formes comme celles auxquelles les colloques précédents nous ont habitués : essais, témoignages, analyses de rêve, réflexions à partir d’expériences singulières, etc.

Comité organisateur : Clémence Dubé, Gilles Deshaies

ACCUEIL--C'EST QUOI--DEMARCHE--COLLOQUES--REPERTOIRE
nous contacter