L'isolement et la solitude

En chacun des humains, il y a, sous une forme spécifique, des lieux d'isolement et de rupture avec soi et avec les autres.

Entrer dans le processus de se recevoir et de s'habiter fait passer de l'isolement à la solitude. C'est un devenir jamais terminé.

Pour un nombre croissant d'humains, l'existence se passe enfermée dans l'isolement avec le sentiment de ne jamais appartenir à la communauté humaine.

S'habiter, se différencier, passer de l'isolement à la solitude est le processus même qui ouvre à la rencontre ontologique et à la liberté.

La solitude est la rencontre même. Elle apprivoise soi à soi et aux autres.

La solitude est insupportable à beaucoup. Ils sont alors envahis par l'intolérable de l'isolement intérieur.

La solitude est consentement à soi et de ce fait aux autres. Elle différencie soi et de ce fait les autres. Elle rend libre et responsable.

La présence des autres peut éviter la solitude et garder dans l'isolement. Être seul ne signifie pas d'être isolé et peut être lieu de rencontre.

Ne pas supporter la solitude est toujours ne pas pouvoir rencontrer. Mais ne pas pouvoir en sortir peut aussi plonger dans l'isolement.


ACCUEIL--C'EST QUOI--DEMARCHE--COLLOQUES--REPERTOIRE -DOCUMENTS- EVENEMENTS
nous contacter